Stage d’huile février 2017

Stage d’huile février 2017

Nôtre première journée de ce stage d’huile « daily painting » à été riche et intense.

Nombre des participants à ce stage étaient déjà venus travailler avec moi pour des stages de pastel, mais cette fois ils avaient envie de travailler à l’huile.

Comme les couleurs, leur tonalités et le mélange sont un peu difficiles nous avons commencé ce stage en travaillant sur un monochrome, une nature morte sur fond neutre.

Nous avons travaillé sur un support bois, carré et enduit de primaire.

Un sujet aussi simple qu’un verre d’eau peu être l’objet d’un tableau intéressant une fois que l’on y à ajouté un éclairage directionel assez puissant.

J’aime le travail très pur de l’artiste Brian Blackham site web : https://www.brianblackham.com

 

 

 

Ici quatre exemples du travail de cette matinée.

 

J’aime vraiment le procédé des mélanges de couleurs, c’est devenu une part importante de mon travail, je ne peux pas imaginer commencer un tableaux sans avoir passé du temps à préparer mes mélanges d’huiles sur ma palette.

La lecture de l’excellent livre de l’artiste americain Arthur Stern, publié en 1988 m’y à beaucoup poussée. . https://www.amazon.fr/How-Color-Paint-Arthur-Stern.

Tous les mélanges se font au couteau sur une palette large. Pour cela le verre est idéal: ça glisse et c’est facile à nettoyer à la fin de la journée.

Je conseil toujours aux débutants de commencer avec 5 couleurs plus du blanc, Arthur Stern ajoute du bleu phylo et du vert phylo.

1)Ultramarine blue

2)Cadmium red light (ou un équivalent rouge riche comme du rouge vermillion, le rouge  cadmium étant devenu très cher)

3)Jaune clair Cadmium (ou jaune windsor )

4)alizeron crimson

5)Jaune citron

plus du blanc

 

En utilisant ces couleurs primaires nous pouvons créer nos couleurs neutres secondaires.

On peut utiliser un écran avec un trou pour le mélange. En effet regarder un sujet à travers un petit trou fait par exemple dans un carton, un bristol permet de visualiser plus finement une couleur, en occultant les couleurs voisines. Cela permet de les comprendre mieux et de pouvoir les nommer non pas marron ou gris mais quelques chose comme par exemple gris bleu clair, ou gris orangé clair. Une fois la couleur repérée nous pouvons en utilisant des combinaisons de cramoisi d’alizarine, ultramarine un peu de jaune et en mélangeant petit à petit arriver à la couleur désirée. Par la suite en ajoutant du blanc on peu évidemment éclaircir le mélange.

 

J’ai fait une vidéo basique pour montrer ces différents mélanges.

 

stage daily painting

 

 

 

aperitifs before lunch

 

Après manger le deuxième jour j’ai fait une petite démo de 20 minutes en m’inspirant d’une photo d’un petit chemin par le soleil couchant

stage d'huile

Après la démo, comme très souvent les élèves se mettent à travailler très rapidement sur leur propre version.

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *