Pastel et collage sur papier Pastelmatt

Pastel et collage

Je suis en recherche permanente en ce qui concerne mes pastels.

J’utilise souvent des poudres, des pigments pour ajouter de la texture. Je prépare le support en déchirant, collant du papier sur la surface. Par exemple sur ma série de danseuses que j’ai réalisée il y à quelques temps.

L’idée de cette peinture m’est venue, en autre, après avoir « joué » avec les monoprints. J’ai utilisé un dessin de Mathilde et j’en ai tiré quelques monoprints. Une image très pale, éthérée m’a accrochée. La technique utilisée à crée une texture an « cassant » les traits d’encre. Cela m’a fait penser à de vieux murs craquelés. Un peu plus tard j’y ai aussi associé l’idée d’antiques sculpture cassées.

 

monoprint et pastel

monoprint et pastel

 

Cet été des amis nous ont donné une vielle armoire, celle ci ne passant pas dans l’escalier mon mari François à décidé de la démonter. Nous avons découvert un double fond qui cachait quelques manuscrits datant pour les plus anciens de 1830. Cela à développé chez moi une fascination pour le passé, ces manuscrits étaient précieux, non pas concernant leur valeur financière mais par leur beauté. L’écriture était appliquée, magnifique, l’attention que quelqu’un avait mit pour les conserver à l’abri de la lumière et des regards était touchante. Pour moi ils apparaissaient comme une métaphore du contraste entre le passé et notre présent..
Je tenais à les utiliser d’une manière ou d’une autre dans mon travail.

En me promenant la semaine suivante, je me suis surprise à ramasser du vieux maïs et des herbes qui étaient couchées sur le rebord d’un champ fraichement labouré. Les couleurs hivernales et la quiétude du paysage s’infiltraient dans mon esprit.

La vielle robe blanche m’a été donnée avec l’armoire. Bien trop belle pour être portée le l’ai pendue pour la regarder. Sa vision m’a inspirée les mêmes sentiments, les mêmes émotions que les manuscrits: Venant d’un autre temps, avec une même beauté et qualité de conservation

pastel et collage

L’armoire pastel et media mixte 60×50

Voulant utiliser ces lettres, je les ai photocopiées sur du papier doux que j’ai déchiré et collé sur une feuille de Pastelmatt.
Puis j’ai peint par dessus de manière très brute avec de la gouache et de l’encre. Ensuite avec un plaisir très satisfaisant j’ai pu utiliser mes pastels pour fondre le tout dans mon tableau.

4 Responses to “Pastel et collage sur papier Pastelmatt

  • Marie Thérèse
    9 mois ago

    Une robe qui avait déjà son vécu ..se retrouve en compagnie d’anciens manuscrits ..
    Cela doit dégager une sensation étrange .. mais du résultat émane un agréable retour au passé et j’aime

    • Pénélope
      8 mois ago

      Merci pour ta commentaire Marie Thérèse. C’est vrai cette une mélange étrange, mais en fait ça m’est venu quand j’étais au lit avec 38 de fièvre…peut être une avantage d’être malade!

  • Dès que j’ai posé mon regard sur ce tableau, une histoire s’est mise à se raconter, à se chuchoter même…….cette robe abandonnée sur le cintre dans cette ambiance d’autrefois, l’écriture, les chardons …. l’imagination a tout loisir de créer les vécus de cette femme. Bravo

    • Pénélope
      8 mois ago

      Merci Cosette, l’histoire que raconte ces objets a fait naitre l’idée que l’on va suivre dans les séances sur le thème du patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *